Plancher chauffant 

Principe: une eau à basse température (25 à 35° Celsius) circule dans une ou plusieurs boucles d'un tuyau polyéthylène réticulé et qui sont enrobées d'un béton, le tout formant une dalle mince posée sur un isolant. 

Les planchers chauffants basse température apportent un confort inégalé comparés aux autres modes de chauffage en ce qui concerne les maisons d'habitation. Assez faciles à mettre en oeuvre, ils peuvent être réalisés dans des maisons neuves ou en restauration. Pas besoin d'être ingénieur en hydrothermie pour calculer un plancher chauffant, et si bien des professionnels vous diront que c'est impossible, ne les croyez pas. Bien sûr, certaines règles sont à respecter, un minimum de logique est indispensable et chaque phase de la réalisation devra être effectuée avec soin. Les bricoleurs du dimanche sont invités à mesurer toutes les conséquences en cas d'échec, que ce soit au niveau de l'efficacité du chauffage, ou bien concernant la réalisation elle-même. On ne construit pas un chauffage comme on repeint une pièce, il faut qu'il soit fiable dans le temps.

Cette page ne sera pas suffisante pour tout connaître sur les planchers chauffants et j'invite tous les amateurs de se documenter et s'informer au maximum sur le système.

Les avantages: Les inconvénients:

- Température très uniforme dans la pièce, confort inégalé.

- Une fois la régulation ajustée, plus aucune  manipulation des réglages.

- Absence des vilains et encombrant radiateurs.

- Un sol tempéré, très agréable au contact des pieds nus.

 

 

- Tendance à assécher l'air ambiant. (comme tous les chauffages)

- Nécessité d'un système de régulation assez coûteux.

- Accepte difficilement certains revêtements comme les moquettes ou même les planchers bois.

- Réduit la hauteur des pièces de 10 centimètres environ.

- Une certaine inertie de fonctionnement, c'est à dire qu'il faudra bien 36 heures avant que le plancher ait pris sa température ambiante.

Les pièces d'habitations seront isolées suivant les règles en fonction de régions et des climats. Les doublages ou placoplâtre seront fait avant. Pas question de monter doublages ou cloisons sur une dalle chauffante. Les escaliers seront posés avant, interdiction formelle de percer un trou dans une dalle chauffante. La dalle porteuse aura été calculée pour recevoir le poids supplémentaire de l'élément chauffant. Ne rien oublier, il ne sera plus question une fois la dalle coulée de rajouter une gaine électrique ou autre chose.

 

Les doublages sont isolés sur le pourtour par une bande d'un isolant faible épaisseur.

 Un film plastique protège le placo sur 60 cm de hauteur. Si des gaines doivent passer, on peut les loger sous l'isolant de 40 mm,

 Ici le logement à été fait avec une défonceuse.

 

 

 

Un isolant polystyrène extrudé  40 mm de qualité convient parfaitement. Rainuré ou pas, cela n'a pas beaucoup d'importance.

Toute la pièce est recouverte. On peut ajouter un film plastique sous l'isolant pour des raisons d'étanchéité.

 

 

 

D'autres gaines déjà en place trouvent leur chemin entre les plaques d'isolant. On terminent avec des bandes fines ou de la mousse polyuréthane.

Ne rien oublier. Ici, la pièce est un bureau et des gaines arrivant au milieu du sol permettront les branchements informatiques et téléphoniques.

 

 

La pose du tuyau se fait en respectant un écartement constant. Des agrafes plastique maintiennent le tuyau sur l'isolant. Un quadrillage a été auparavant tracé.

 

 

Chaque boucle de tuyau ne devrait pas dépasser 80 mètres. Le pas de la spirale est calculé en fonction du volume de la pièce. Il pourra être plus serré vers les murs extérieurs.

Retour