Accueil      Acier        Bois      Aluminium     Corrosion      Circuits imprimés     Electricité     Verre    Divers

~ LE BOIS ~

Pieds Louis XV

Greffe de pied réalisée sur un meuble Louis XV en noyer. On aperçoit la greffe en biais sous la charnière. les moulures et escargots sont creusés entièrement à la gouge et au ciseau. La greffe est assemblée par deux gros tenons puis collée. Cette réalisation a demandé environ 10 heures de travail. Les quatre pieds du meuble ont été ainsi restaurés.

 

 


Pont en teck

Sur un petit bateau de 6.5 mètres, le pont a entièrement été refait. Sur un contre-plaqué neuf, les lattes de teck ont été clouées et collées. Chaque latte de 50 mm de largeur et 8 d'épaisseur a été chauffée au décapeur thermique puis pré-cintrée aves des serre-joints sur un établi. Ainsi j'ai pu obtenir un arc sur le champ de la latte. La latte ayant des feuillures de chaque coté pour permettre la pose du joint, les pointes en inox ont été posées dans le coin des feuillures et ceci à raison d'une pointe tous les 3 centimètres, en raison des efforts demandés pour obtenir le cintrage définitif. Le plus difficile, une fois la latte enduite de joint colle polyuréthane, a été de ne pas en mettre partout, puis d'amener la latte tout en la clouant petit à petit. L'astuce a été de poser la latte enduite sur des tiges d'acier de 3mm pour qu'elle ne touche pas le pont, puis, en commençant par un bout, clouer cette dernière tout en enlevant les tiges au fur et à mesure de l'avancement. Il est évident que plus le bateau est petit, plus le cintrage des lattes est prononcé. Les espaces entre Les lattes ont été ensuite remplis avec du joint, qui une fois sec, a été poncé. Le teck devra être huilé de temps en temps. Bois imputrescible, il préfère de loin l'eau de mer à l'eau douce. On peut le laisser brut, il prend alors une couleur blanchâtre, mais ses qualités ne sont pas altérées.

 

   

 

 


Porte rustique.

Cette porte de cave en chêne ne nécessite que de quelques outils pour sa réalisation. Les planches, coupées non parallèles, sont brut de sciage. Elles sont assemblées entre elles par une languette insérée de chaque coté dans une rainure faite à la scie circulaire. Une fois assemblées, sans colle, elles sont rabotées à la main. Les traverses sont ensuite rabotées de la même manière. Elles seront vissées par derrière, coté cave. Des clous forgés sont ensuite posés dans des avant-trous et retournés de l'autre coté de la porte. Une poignée ancienne sera la bienvenue. On peut ajouter des planches en diagonales pour rigidifier; sur cette porte, les diagonales sont métalliques et posées coté cave, entre les gonds. Le cadre, en chêne également, est fait de chevrons de plancher récupérés. Une teinte lasure ou une cire chaude est appliquée pour finir. Le résultat est très satisfaisant et le prix de revient modique.

 


Tableau de jeu

Tableau construit pour un jeu de chevaux. De 1.5 mètre par 0.9 mètre environ, le tapis est fait de moquette genre gazon acceptant le coté crochet du Velcro, ceci permettant d'accrocher les chevaux. Le cadre est vieilli suivant un procédé décrit dans les "astuces."

 


Plancher en chêne collé

La pose d'un tel parquet est un jeu d'enfant, à condition que la première rangée de lames soit posée parfaitement rectiligne. Attention, la colle souple ne séchant pas immédiatement, les lames du premier rang risquent de se déplacer à la pose du deuxième. Si le départ est donc posé correctement, la suite ne pose aucun problème. Ne pas oublier de tracer sur le sol avant pose deux lignes droites perpendiculaires aux premier rang de lames,  parallèles entre elles et ayant pour point de départ la jointure entre deux lames (la première ligne avec une des jointures du premier rang et la deuxième décalée de la première de la moitié de la longueur d'une lame. Ces deux lignes serviront à aligner les extrémités des lames dans le sens transversal. La chute d'une coupe d'un coté sert généralement à l'autre coté.

 


Plan de travail de cuisine

Construire un plan de travail de cuisine aux formes autres que droites n'est pas une mince affaire. Pour que l'aspect final soit impeccable, il est impératif, comme il est montré sur la photo du haut, que le champ du plan de travail aie la même forme tout le tour. Les panneaux en aggloméré et stratifiés sont une vraiment bonne solution. L'ennui, c'est qu'ils possèdent un bord arrondi que sur un coté. La solution que je vous propose n'est réalisable qu'à l'aide d'outils de menuiserie, comme une dégauchisseuse et une raboteuse. Sans ces deux outils, le travail me semble bien difficile. Le principe est de découper dans un panneau stratifié une bande de 35 ou 40 mm, avec le bord arrondi bien sûr, pour la coller ensuite sur le plan de travail définitif, coté brut. La dégauchisseuse permettra d'obtenir des bords parfaitement rectilignes et sans éclat du stratifié. La raboteuse  servira à déligner ces bandes. Une toupie ou une défonceuse permettront de pratiquer une rainure tout le long des deux morceaux à coller. Fabriquer une languette, qui encastrée dans les rainures, maintiendra les deux morceaux. J'ai utilisé du joint mastic polyuréthane de couleur grise. Pour les angles, c'est un peu plus compliqué. Coupes à 45° et ajustage délicats. Une ponceuse à bandes et une lime électrique de monsieur Black & Decker rendront de grands services. La patiente est de rigueur. Sur la photo du bas, une fois agrandie, on distingue les joints. Voilà donc un travail difficile, coûteux, car il faut acheter des panneaux stratifiés uniquement pour leur voler leur bord arrondi, mais qui une fois réalisé, laissera baba la plupart des pros qui rarement fignolent à ce point, sauf peut être sur des meubles de cuisine de présentation.

       

 


Pose d'un plancher haut de gamme

Ce plancher collé est constitué de lames classiques et d'un filet de bois d'ébène inséré toutes les trois lames. En bois appelé K31, ou kilomètre 31 et venant d'Amazonie, il est pré-verni. La pose est classique, et le collage s'effectue à l'aide d'un mastic-colle polyuréthane déposé dans des lumières pratiquées dans un feutre servant d'isolant. La qualité des bois est exceptionnelle, sans défaut, et ce n'est qu'un jeu de patiente que de poser un tel plancher. La pose du premier rang de lattes est bien sûr essentielle, car c'est à partir de celui-ci que dépendra l'aspect du plancher entier. En utilisant quatre longueur différentes de lames, on obtient ainsi un parquet où les joints ne sont jamais aux mêmes endroits.

  

 


Coffret de boussole

Réfection d'un coffret de boussole ancienne de géomètre en noyer. Le cadre avec ses glissières ainsi que le couvercle on été refaits. Seule la partie centrale est d'origine. Le noyer a été récupéré sur des anciens morceaux de lit. Le noyer, rare et cher, se trouve neuf et pré-débité pour des applications particulières. Par exemple on peut acheter le morceau précis pour refaire un pied de table. 

Retour à l'accueil